Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cyril

NAO 2016 Tant que je gagne je joue ou l’appétit vient en mangeant

A la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO), la direction a lancé une offensive dont elle a le secret :

· Suppression de l’augmentation générale (les prix augmentent mais pas nos salaires).

· Accord ARTT détricoté (une petite brêche, mais une fois l’accord ouvert …)

· 25% de jours d’astreinte supplémentaire, soit 25% de vie privée en moins pour les salariés du service technique.

· Dévoiement du compte épargne temps pour le transformer en réservoir gratuit de chômage technique ou plus simplement selon la terminologie du MEDEF : « Flexibilité ».

Sur sa lancée la direction aurait pu remettre en cause le droit de grève et les élections professionnelles tellement elle était en confiance.

D’où l’employeur tient- il cette confiance ? Pourquoi une telle agressivité sociale ? D’où lui vient cette audace ?

Bien sur l’environnement politiquo-légal lui est très favorable, bien sur la propagande ultralibérale à longueur de journaux télévisés lui est propice.

Mais l’ingrédient principal c’est le constat que l’employeur fait : quoi qu’il demande, il l’obtient.

· Accord télétravail : qui invente une catégorie de salariés interdit du dit télétravail (les itinérants) : accord signé !

· Accord PSE : 35 postes supprimés dans des conditions indignes des moyens de l’entreprise et même très en dessous du dernier plan, plus de préretraite véritable ni de départs volontaires : Accord signé ! ( avec un avis défavorable du Comité Centrale d’Entreprise (CCE) )

· Accord complémentaire santé qui se dirige tout droit vers une mutuelle ayant vocation à régulièrement baisser ses remboursements bientôt signé !

Ce sont là des encouragements que l’employeur a très bien entendu et grâce auxquels il pousse son avantage.

Vos syndicats Force Ouvrière font ce qu’ils peuvent pour combattre par tous les moyens ces reculs sociaux : informations, mobilisations, tribunaux…

Comptez sur nous pour continuer la lutte.

Nous vous informerons toujours mais le pouvoir est entre vos mains.

Vos équipes FO.

Commenter cet article

Gerald 01/12/2015 19:21

Quelle honte. Il faut agir maintenant ça suffit. Non a la dictature.